Vous écouter,
vous comprendre.

Aller plus loin
pour réaliser
le projet qui
vous ressemble,
vous emporte.

L’Atelier du Revest, c’est une équipe complémentaire pour vous aider à construire la maison d’architecte de vos rêves.

Le point de départ, c’est vous !

Vous posez la « première pierre » de votre édifice : à partir du projet que vous avez imaginé, nous dessinons puis réalisons votre maison de prestige. A votre écoute, l’accompagnement optimal, le service personnalisé et le suivi que nous proposons vous permettra de voir émerger la construction qui vous ressemble.

De l’étude d’architecte à la gestion de chantier du maître d’œuvre, tout sera sous contrôle, grâce la qualité de nos expertises. Les plans d’architecte sont réalisés sur demande. Vous bénéficierez également de précieux conseils pour une réalisation optimale de votre projet.

Panneau de Coffrage Isolant en PSE (Polystyrene)

Image Panneau de Coffrage Isolant en PSE (Polystyrene)
Caractéristiques

Important et idée reçue : Le PSE (polystyrène expansé) et l'environnement :

De la fabrication à la transformation en une matière première 100% recyclable, le PSE contribue de manière significative à l'amélioration de l'environnement.

Descriptif technique

Composé à 98% d'air

Nécessite très peu d'énergie pour sa fabrication qui n'utilise que de la vapeur d'eau.

Son composant de base, le monomère styrène, est présent à l'état naturel dans les résines de certaines plantes et dans les aliments comme les fraises, les noix, les haricots.

Le PSE ne contient aucun gaz destructeur (CFC, HCFC ...). Il contribue ainsi à préserver la couche d'ozone et les ressources naturelles.

Le PSE est sain, non irritant et non toxique.

Il est entièrement recyclable et non polluant.

En savoir plus

Nous traiterons ici des panneaux de coffrage isolant (Keps, Nudura, Thermoform,…) mais pas des blocs montés avec des entretoises fixes qui ont un bilan carbone trop important dû au transport car on livre du « vide ».

 

Ce produit est un élément de coffrage en polystyrène expansé.

Sa mise en œuvre donne l'avantage de réaliser  en une seule opération des parois en béton banché isolées.

La densité du polystyrène des meilleurs produits est de 30 kg au M3,  ce qui semble le compromis le plus efficace entre densité/et résistance.

Les dimensions des panneaux sont variables selon les fabricants

(ex KEPS 125 cm x 25 cm, NUDURA 245 cm x 45 cm, THERMOFORM Cemex245 cm x 45 cm) permettant ainsi de choisir le matériau qui correspond le mieux au type de construction.

La pénibilité du travail pour les artisans maçons est considérablement réduite car les panneaux sont légers à mettre en œuvre.

Leur épaisseur varie selon les fabricants et permet de répondre aux règlementations thermiques actuelles et futures pour certains.

Ces panneaux de polystyrène se fixent face à face avec plus ou moins de bonheur et de facilité selon les marques. Certains intègrent des écarteurs (verrouillés entre eux) d’autres pas. Ils ont alors le rôle de coffrages isolants fixes intérieurs et extérieurs. Le béton est coulé et forme un voile d'une épaisseur variable selon les fabricants.

 

Certains murs seront ainsi parasismiques mais d’autres, avec une épaisseur de béton trop faible, ne le seront pas.

 

Des embouts, réglables en profondeur, assurent la confection des coffrages des linteaux et des tableaux.

Exemple de résistance thermique (Panneau KEPS en polystyrène expansé et béton).

PSE 6 cms + béton 16 cms + PSE 6 cms = R 4.01

PSE 6 cms + béton 20 cms + PSE 6 cms = R 4.03

PSE 9 cms + béton 16 cms + PSE 9 cms = R 6.00

PSE 9 cms + béton 20 cms + PSE 9 cms = R 6.02

 

Le matériaux accepte pour l'extérieur des enduits minces ou enduits hydrauliques avec plusieurs armatures appropriées ainsi que divers parements; quand à l'intérieur, le client peut opter pour un plâtre projeté, des plaques de plâtre collées, des plaques de Fermacell plus denses etc.

Le produit fini offre alors une résistance thermique élevée, une absence totale de pont thermique, une étanchéité à l'air supérieure aux normes de la RT 2012, une excellente résistance au feu (épaisseur du béton).

Notons aussi une très grande résistance aux vents violents par sa structure en béton armé pouvant être parasismique et, enfin, une économie de chauffage et de climatisation considérable dans sa version la plus aboutie.

Sa mise en œuvre rigoureuse doit être effectuée par des professionnels agréés. Elle assure au client la certitude d'un travail soigné lié à un temps d'exécution réduit.

Pour une maison d'une dimension moyenne, l'élévation d'un niveau complet de murs en (coulage compris) nécessite trois jours et demi hors dalle, plancher et toiture.

  • Les performances thermiques sont celles du polystyrène (hors mur béton) : 0,030 à 0,038 W/m.K.
  • Les performances phoniques du système sont bonnes grâce à la densité du béton. Le mur en bloc à bancher isolé en PSE apporte une insonorisation poussée des locaux bruyants.

Avantages :

  • Excellent isolant thermique

    Excellente étanchéité à l’air

    Très bonne isolation acoustique : > 51 db

    Poids faible (98% d’air !)

    Gain de temps à la construction d’où une entrée dans les lieux plus rapide

    Prix peu élevé facturé  car pose rapide (gain de temps)

    Parasismique (keps, Nudura,Thermoform..)

    Classé M1 au feu, non inflammable, non coulant, aucune émanation toxique

    Technologie éprouvée depuis de nombreuses années en Allemagne, Autriche,

    Montage des blocs réalisé sans apport de colle

    Fabriqué à partir de produits recyclés à base de pétrole

 

Inconvénients :

  • Image négative et idées reçues quand à sa fabrication, car produit dérivé du pétrole

 

 

Bloc Bois Béton

Image Bloc Bois Béton
Caractéristiques

Bloc de type "gros parpaing" composé de 80% de fibres de bois compressées et de 20% de laitance de ciment pour la tenue.

Associé ou non à du PSE (Polystyrene) en intérieur ou extérieur pour avoir une bonne isolation.

Sert de coffrage à du béton armé pour la solidité

Descriptif technique

Afin de remplacer "industriellement" les parpaings béton creux, l'industrie a mis au point les blocs ciment (20%) mélangé à du bois (80%). Ces parpaings sont souvent complétés par de l'isolant (PSE) dans le bloc ou à l’extérieur afin d'isoler tout en montant
un mur.

En savoir plus

Afin de remplacer "industriellement" les parpaings béton creux, l'industrie a mis au point les blocs ciment (20%) mélangé à du bois (80%). Ces parpaings sont souvent complétés par de l'isolant (PSE) dans le bloc ou à l’extérieur afin d'isoler tout en montant  un mur.

Autre atout de ce matériau : la perspirance. L'humidité se propage à travers le bois pour passer d'une zone à une autre (intérieur vers extérieur).

Le béton utilisé pour bancher se trouve du côté intérieur de la construction et permet de gagner en inertie thermique. La chaleur (ou la fraîcheur) s'accumulant dans le béton est restituée lentement et régule la température des pièces.

Les chocs thermiques, les enclenchements trop fréquents de l’installation de chauffage et les pointes de température sont ainsi supprimés au profit d’une rentabilité accrue et d’une sensation de confort thermique.

Le mur rempli de béton a une masse élevée (2100kg/m³), ce qui favorise une isolation acoustique efficace. L'utilisation du procédé se justifie donc bien dans le cas de locaux bruyants, hôpitaux, appartements, séparatifs de logements.

La structure aérée de la matière permet une bonne diffusion de la vapeur d’eau. Les parois transversales, qui représentent près de 20% de la surface du mur, sont constituées de bois-ciment, ce qui génère une zone de « respiration active » capable d’évacuer rapidement l’humidité intérieure vers l’extérieur.

Classés ininflammables M1 pour le bloc bois ciment et M0 pour le béton.

 

Le bloc BOIS / BETON, une fois bétonné, apporte les mêmes caractéristiques qu'un voile en béton, avec en plus, l'isolation.

Par sa structure, le bloc peut recevoir tous les types de finitions habituelles.

La pose du bloc permet de réaliser en même temps la structure portante et l'isolation.

Les blocs se placent sans mortier (sauf le premier rang). Ils se posent les uns sur les autres comme un jeu de construction. Le béton est coulé tous les 1.50 m de hauteur de mur.

 

Avantages :

  • - Pas de pont thermique car isolation thermique extérieure (ITE)

  • - Bonne inertie thermique (béton)

  • - Très bon compromis isolation (confort d’hiver) / inertie (confort d’été)

  • - Perméable à la vapeur d'eau et très bon régulateur hygrométrique 

  • - Structure portante et isolation en même temps

  • - Construction nécessitant une main-d'œuvre qualifiée

  • - Isolation phonique 55 dB(A) pour le bloc bois ciment et >70 dB(A)  pour le béton

 

Inconvénients :

  • - Fragilité des enduits extérieurs car peu de façadier connaissent la technique et des fissures peuvent apparaitrent

  • - Coût est assez élevé (plus de 130 € ht  le mètre carré).

Brique monomur

Image Brique monomur
Caractéristiques

Constituée d'alvéoles (mélange de terre et d'argile)

Allie les qualités mécaniques et thermiques de la terre cuite au pouvoir isolant de l'air

Agit comme un régulateur thermique : permet de réaliser des économies d'énergies

Résistante à l'écrasement, au feu, au gel et aux rongeurs

Descriptif technique

Créée en 1999, la brique Monomur® est à l'origine d'une petite révolution. Elle a permis la construction de murs à la fois porteurs et isolants (isolation répartie), sans nécessiter la pose de doublage intérieur. Un simple enduit de plâtre suffisait.

Son principe : allier les qualités mécaniques et thermiques de la terre cuite au pouvoir isolant de l'air (le meilleur des remparts) grâce aux multitudes de petites alvéoles qui constituent sa structure. La brique Monomur comme régulateur thermique : elle emmagasine la chaleur diurne pour la restituer la nuit. Aux beaux jours, elle agit comme un climatiseurnaturel : la maison reste fraîche quand il fait chaud dehors ...

En savoir plus

Descriptif technique

Créée en 1999, la brique Monomur® est à l'origine d'une petite révolution. Elle a permis la construction de murs à la fois porteurs et isolants (isolation répartie), sans nécessiter la pose de doublage intérieur. Un simple enduit de plâtre suffisait. Son principe : allier les qualités mécaniques et thermiques de la terre cuite au pouvoir isolant de l'air grâce aux multitudes de petites alvéoles qui constituent sa structure.  La brique Monomur agit comme régulateur thermique : elle emmagasine la chaleur diurne pour la restituer la nuit. Aux beaux jours, elle agit comme un climatiseur naturel : la maison reste fraîche quand il fait chaud dehors. 

Confortable l'été, économique l'hiver, la brique Monomur permet de réaliser des économies d'énergie (10 % sur votre facture de chauffage). Elle garantit durablement la qualité de l'air intérieur et la salubrité de votre construction. Écologique, elle ne dégage aucun composé organique volatil, elle est également insensible à l'humidité. Résultat : ni moisissures, ni soucis d'allergies.

La brique de terre cuite alvéolée est constituée d'un mélange de terre et d’argile. Des adjuvants (billes de polystyrène recyclé ou des sciures de bois) sont souvent utilisés et ajoutés pour obtenir une porosité de la structure en terre cuite (ces éléments sont sublimés lors de la cuisson, contribuant à l’obtention d’un nombre plus important de pores remplies d’air.) Ce monomur contient au moins 19 rangées d’alvéoles en quinconce afin de rallonger le parcours du flux de chaleur.

Ces blocs sont résistants à l'écrasement, au feu, au gel et aux rongeurs. Ils sont mis en place par maçonnerie à joints minces avec un ciment colle étalé au rouleau applicateur.

Un revêtement extérieur est obligatoire pour les murs à simple paroi. À l'intérieur, des enduits traditionnels ou plaques de plâtre peuvent être utilisés.

Le bilan en énergie grise est élevé, avec 600 à 770 kWh/m3 requis. Classé M0 (incombustible)

Coût : En 37,5 cm : 158 € ht /m² (Base des prix 2013)

 

Avantages : 

  • - bon isolant thermique
  • - bonne inertie thermique
  • - bon compromis isolation (confort d’hiver) /inertie (confort d’été) ;
  • - perméable à la vapeur d'eau
  • - bon régulateur hygrométrique (La terre cuite est connue pour ses
  •   propriétés d’absorption) mais des remontées capillaires sont
  •   possibles sans barrière de rupture en soubassement et/ou par
  •   l’apport en eau de pluie extérieure 
  • - résistant 
  • - 100% recyclable (terre battue, gravats…)

 

 Inconvénients :

  • - mauvaise isolation phonique 41 dB(A)
  • - gros consommateur d’énergie lors de la production (chauffage à   1000°C pendant 8h).
  • - Son utilisation en maison basse énergie majore l’énergie grise due  à  sa fabrication nécessite une main-d'œuvre spécialement qualifiée et aguerrie dans la pose de ce type de produit

 

Béton Cellulaire

Image Béton Cellulaire
Caractéristiques

Fabriqué à partir:
de sable,
de chaux,
de ciment
d'un agent d'expansion (poudre d'aluminium)

De nombreuses cellules d'air donnent au matériau ses qualités
d'isolation et d'inertie thermique.

Il permet une isolation répartie.

Descriptif technique

Le béton cellulaire est fabriqué à partir de sable, de chaux, de ciment et d'un agent d'expansion (poudre d'aluminium) qui fait lever la pâte : de nombreuses cellules d'air se forment alors, donnant au matériau ses qualités d'isolation et d'inertie thermique.
Il permet une isolation répartie.
Ce matériau minéral est incombustible et ininflammable (classé MO), il résiste à la compression et adoucit l'air sec en restituant la vapeur ou en absorbant l'humidité excessive. Il peut être disposé dans toutes les parties de la maison et existe en différentes dimensions. Le bilan en énergie grise est élevé, avec plus de 400 kWh/m3.

En savoir plus

 

Le béton cellulaire est fabriqué à partir de sable, de chaux, de ciment et d'un agent d'expansion (poudre d'aluminium) qui fait lever la pâte : de nombreuses cellules d'air se forment alors, donnant au matériau ses qualités d'isolation et d'inertie thermique. 

Il permet une isolation répartie

Ce matériau minéral est incombustible et ininflammable (classé MO)

Le bilan en énergie grise est élevé, avec plus de 400 kWh/m3. 

Il se présente sous la forme de blocs à coller ou de panneaux. Il permet de construire un mur porteur et isolant (les murs et l'isolation de la maison sont ainsi réalisés en une seule opération), mais également des cloisons, des planchers et des bardages. 

Aucun solvant, aucune fibre, aucun COV (composés organiques volatils) ne sont émis par la suite dans l'air. 

Une suspicion existe néanmoins quant à l'utilisation de la poudre d'aluminium dans certaines maladies neurologiques

Quant à la mise en œuvre, elle utilise la technique du joint mince qui limite les consommations d'eau et de mortier.

 

Avantages :

  • - bon isolant thermique

    - bon régulateur d'humidité

    - poids faible

    - léger à manipuler pour la pose

    - 100% recyclable (granulats après concassage…)

  •  

Inconvénients :

  • - isolation phonique insuffisante si utilisé sans isolant complémentaire

  • - faible inertie thermique

  • - perméable à la vapeur d'eau dans la pratique, le béton cellulaire, très

  •   hydrophile, doit être recouvert d'un enduit hydrofuge, le plus souvent

  •   imperméable à la vapeur d'eau

  • - poudre d'aluminium employée en phase de fabrication

  • - matériau très énergivore lors de sa production

  • - il est préconisé en association avec des enduits de synthèse (pour hydrofuger la paroi et fixer les enduits) qui rendent la paroi très peu perspirante

  • - matériau très hydrophile ; il agit comme un sucre en présence d’eau 

  • - matériau friable, résistant mal à l'usure

  • - la pose nécessite une main d’œuvre qualifiée et aguerrie (planéité, réglage de la 1ère rangée, joints minces roulés, calepinage etc…) ce qui entraîne très souvent des désordres   liés à la mauvaise mise en œuvre

  • - le coût est assez élevé (160 € le mètre carré posé)

En savoir plus